Le Parisien : "neuf candidats visent la mairie"


"Eternels adversaires, Georges Mothron et Philippe Doucet s’affrontent à nouveau dans les urnes. D’autres candidats proposent de mettre fin au cycle qui les a vus se succéder à la mairie depuis 2001." Le Parisien évoque les priorités de toutes les listes, puis passe en revue leurs projets sur l'espace Jean Vilar et le projet Cap Héloïse.

Extraits de l'article : "(…) Georges Mothron (LR) … espère conserver sa place … tandis que … Philippe Doucet (PS) … rêve de reprendre le siège qu'il a laissé en 2014, avant de perdre son écharpe de député en 2017. (…)

Alima Boumediene-Thiéry : développer des emplois verts, mettre fin aux emprunts toxiques, développer la démocratie participative, font partie des 27 points élaborés par son collectif Argenteuil en commun, … groupe constitué il y a deux ans. (…)

Le projet Cap Héloïse pourrait conditionner le choix de beaucoup d’électeurs.

C'est le sujet le plus débattu et le plus contesté de cette mandature.

Interrogées par le comité Jean-Vilar, quatre listes ont annoncé qu'elles renonceraient au projet en cas de victoire du (et) souhaitent rénover la salle Jean-Vilar[1] : … celles de Franck Debeaud, Dominique Mariette, Alima Boumediene-Thiéry et Omar Slaouti. (…)

Ces positions pourraient être déterminantes pour des électeurs et pour le choix des candidats au soir du premier tour."

Note

[1] Nous corrigeons ici l'article, qui attribue ce souhait seulement à deux listes dont la nôtre.