Le Parisien, "les comptes du mandat"


Sous le titre "Argenteuil : l’équipe Mothron clôture les comptes du mandat", Le Parisien rend compte du dernier Conseil Municipal du mandat, le 27 février 2020. Frédéric Lefebvre-Naré, colistier Argenteuil en Commun, "a rappelé que les emprunts toxiques contractés lors du premier mandat de l'équipe actuelle, continuent de peser sur les finances."

Pour le journaliste Thibault Chaffotte, "ce mandat aura été traversé par des controverses sur les chiffres des finances d'Argenteuil. Il était logique que ces questions soient à nouveau débattues lors du dernier conseil municipal de cette mandature", consacré aux comptes 2019.

"« Il nous semblait important d'adopter ce compte administratif sur ce mandat. Il confirme la normalisation de nos finances », a indiqué Xavier Péricat (LR), adjoint chargé des finances. (…)

Fabien Bénédic (PS) assimile cette présentation à un « portrait idyllique » du mandat en vue des élections.

Frédéric Lefebvre-Naré (Résistons!) a rappelé que les emprunts toxiques contractés lors du premier mandat de l'équipe actuelle, continuent de peser sur les finances.

« Ils ont fait perdre au contribuable 100 M€ à la Ville et 25 M€ au syndicat Azur », a souligné Frank Debeaud.

Xavier Péricat a surtout répondu à Fabien Bénédic en rappelant que la Chambre régionale des comptes avait décrit une situation financière très tendue, après le mandat de Philippe Doucet."

L'article du Parisien ici.

Peu avant ce Conseil, Frédéric Lefebvre-Naré a publié les chiffres qu'il avait compilés en 2019 sur l'historique et les coûts des emprunts de la Ville d'Argenteuil. Franck Debeaud avait fait un travail similaire en parallèle sur le syndicat Azur. En y ajoutant les emprunts de l'Agglomération (dont les comptes ne sont pas encore publiés), ils ont estimé le total du coût pour les seuls Argenteuillais, hors aides d'État, hors Bezons, etc., à 100 M€.

Extrait de ce travail : impact de la structuration des emprunts à la fin du premier mandat de l'équipe Mothron-Péricat, sur les taux d'intérêt payés par la Ville année après année :