Argenteuil en Commun signe le Pacte pour la Transition et chacune de ses 32 mesures


Un collectif d'associations argenteuillaises a demandé aux listes de définir 10 engagements parmi les 32 mesures proposées par le Pacte pour la Transition. Argenteuil en Commun s'engage sur les 32, et présentera ce lundi 2 mars ses engagements spécifiques… avec 10 priorités ! Voici notre réponse au collectif.

Aux associations : Alternatib’Argenteuil, l’AMAP-Le Panier d’Argenteuil, Asparagus, D'une pierre 2 coups, Environnement et cadre de Vie d’Argenteuil, La Pastèque, Mieux se Déplacer à Bicyclette, Nénuphar Argenteuil, Smile Club, Youth for Climate Val d’Oise.

Argenteuil en Commun signe le Pacte pour la Transition et s’engage à agir, en responsabilités comme dans l’opposition, pour que se réalisent chacune des 32 mesures que comporte ce Pacte.

Vous avez souhaité que nous soulignions 10 engagements particuliers. Les voici numérotés de 1 à 10 ci-dessous, avec le rappel des mesures du Pacte auxquelles ils se rapportent, et le rappel d’autres engagements en lien avec ceux-ci.

ÉCONOMIE & CONSOMMATION

Mesure 1 (cette numérotation est celle du Pacte pour la Transition) : Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales).
Mesure 9 : Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 1. Interdire toute artificialisation de terres agricoles, soutenir les productions locales, et leur distribution locale, à travers des projets alternatifs dans leurs contenus (coopératives, financements éthiques, etc.) et dans leurs formes (zone d’implantation, visibilité, fonctionnement, etc.).
  • Dissuader l’installation de grandes surfaces : le besoin à Argenteuil est de faire refleurir les pôles commerciaux de quartiers qui tombent en déshérence (centre commercial Joliot-Curie, Intermarché du centre, commerces de la “dalle” du Val Nord…). Nous devons y associer des moyennes surfaces bien tenues et à prix accessibles ; des commerces de produits frais (comme un mini-marché permanent issu de celui du Val Nord, qui a un grand succès) ; des services publics (réouverture des bureaux de Poste !) ; des initiatives associatives. Nous devons arrêter la tendance à implanter, en marge des quartiers d’habitation, de nouvelles surfaces commerciales qui ne seraient accessibles qu’en voiture.

Mesure 5 : Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices.
Mesure 6 : Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne.
Mesure 7 : Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 2. Proposer une option végétarienne à tous les repas dans les restaurants scolaires ; proposer au moins 50% de bio et produits locaux, équitables et sous signe de qualité.
  • Installer du maraîchage sur la plaine d’Ardival. Mettre en place un Projet Alimentaire Territorial, relier producteurs et consommateurs (soutien aux AMAP), appuyer la création d’une coopérative de productrices et producteurs locaux, organiser un marché des producteurs et productrices locales régulier…, utiliser la commande publique responsable pour appuyer des filières locales et équitables.

TRANSPORT & CADRE DE VIE

Mesure 8 : Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau), et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 3. Stopper le projet de complexe immobilier sur le site de Jean-Vilar (ancienne île d’Argenteuil). Aménager toute l’île Héloïse à l’exemple du parc de la Villette, avec une promenade en bord de Seine, adaptée aux préadolescents et aux enfants comme aux seniors, et avec une nouvelle salle Jean-Vilar, accueillant des festivals.
  • 4. Créer de nouveaux espaces verts et quatre itinéraires verts (trame verte) à travers la ville. Pour cela, acquérir et végétaliser de nouveaux lieux, et désimperméabiliser les sols. Veiller aux continuités écologiques entre les espaces verts : plantations linéaires en strate basse et en strate arborée, végétaliser toitures et abords de bâtiments.

Mesure 14 : Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 5. Négocier avec IdF-Mobilités la gratuité des transports en commun à l’intérieur de la commune. Améliorer l’offre bus, relancer les projets de la tangentielle nord et de tramway à partir du Pont de Bezons.
  • Parcours de navettes notamment aux Coteaux avec des itinéraires vers les centres commerciaux/ allées commerçantes.
  • Mettre en place un nouveau Plan de circulation pour lutter contre la pollution et le bruit dus à la congestion (feux intelligents, itinéraires poids lourds, bus propres, continuité des itinéraires cyclables) ; libérer une chaussée en bord de Seine (Cf. (3)), qu’il serait pertinent de transférer sur l’A86 entre l’A15 et Colombes (segment hors du tissu urbain).

ÉNERGIE & CLIMAT

Mesure 11 : Mettre en œuvre une démarche territoire à énergie positive ou plan climat citoyenne ambitieuse, en réduisant au maximum les consommations d’énergie et en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne.
Mesure 18 : Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 6. Installer une ressourcerie au sein de la déchetterie Azur.
  • Accorder l’équivalent de 2% du budget de gestion des ordures ménagères à la prévention. Mettre en place une solution de tri à la source des bio-déchets (obligation légale d’ici 2023).
  • Suivre et analyser en permanence les consommations des bâtiments publics (ce n’est pas fait actuellement) pour détecter et arrêter les gaspillages.
  • Développer la production solaire sur les toitures et espaces municipaux, y compris les espaces remblayés, orientés Sud-Ouest (donc à rendement maximal) sur les différentes buttes.
  • Étudier le recours à la géothermie (nappe de l’Albien) avec un puits qui servirait en même temps à sécuriser l’approvisionnement en eau potable (de tels puits sont prévus par l’État à quelques kilomètres au Sud de notre commune).

DROITS & HABITAT

Mesure 24 : Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 7. La transparence des commissions d’attribution des logements (séances publiques, sur dossiers anonymisés) : nous en ferons une condition pour accorder la garantie financière de la Ville aux bailleurs sociaux. Éradiquer le clientélisme dans l’attribution des logements, pour qu’ils aillent à ceux qui en ont le plus besoin.
  • Encourager l’habitat intergénérationnel ; intégrer des jardins partagés dans les logements sociaux.
  • Proposer un service de conseil et d’aide financière à la rénovation et l’amélioration de l’habitat, notamment pour les personnes fragiles/handicapées.
  • Poursuivre en justice les marchands de sommeil.

Mesure 26 : Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut.

Argenteuil en Commun s’engage à :

  • 8. Personne dehors, un toit d’abord ! Dispositif zéro sans abri appliquant la stratégie « mise à l’abri d’abord » avec une ligne budgétaire dédiée. Toilettes gratuites en ville (ce n’est pas le cas actuellement), service de bains-douches.
  • Soutenir des solutions de logement telles que les baux d’utilisation temporaires pour mobiliser les logements vacants.
  • Adhérer à l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA) et assurer un service de domiciliation efficace (au CCAS qui joue déjà ce rôle) afin de permettre aux personnes migrantes d’avoir accès à leurs droits, notamment à l’AME.

DEMOCRATIE & SERVICES PUBLICS

Mesure 28 : Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements.

9. Argenteuil en Commun s’engage à multiplier les dispositifs pratiques permettant l’expression et la décision citoyennes :

  • budgets participatifs à l’échelle des quartiers ;
  • référendums sur les grands projets, référendum d’initiative citoyenne (RIC) local ;
  • conseils municipaux fréquents, tournant dans les quartiers permettant de soulever les problèmes spécifiques de chacun, d’auditionner les responsables de services publics ;
  • constituante communale permettant de définir des règles associant les habitant·es aux décisions, avec révocation possible des élus.

Mesure 31 : Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l’ensemble des habitant.es.

10. Argenteuil en Commun s’engage à soutenir la création et le développement de tiers-lieux associatifs ou citoyens (friches, lieux ou structures emblématiques vacants). Par exemple, le Musée d’Argenteuil, fermé depuis deux mandats, pourra faire l’objet d’un appel à projets auprès de la population et des associations locales et extérieures, pour l’émergence de nouveaux usages, la valorisation et la diffusion de son patrimoine matériel et immatériel.